Scénographie



Exposition sensorielle

Une exposition a-t-elle une odeur ?

*Certaines fiches techniques ne sont disponibles que sur mot de passe. Contactez-nous pour plus d'informations.  

 

L'agence

L'actualité

Voir l'actualité du moment

Contacts

Laissez-nous un message

Polymorphe Design

166 rue du gros bois
69380 Chazay d'Azergues
Tél. 04 78 66 08 72

agence@polymorphe-design.fr

Vous êtes ici : accueil > Focus sur la conception des documents en relief

Focus sur la conception des documents en relief

Pourquoi faire un document en relief ?

La réponse est "pour qui le fait-on" !
Les documents en relief sont souvent associés aux documents tactiles pour les personnes aveugles et au braille. Mais ce terme désigne en réalité bien plus ! Ces documents présentent de nombreux avantages :

 

Le conception du document tactile

Choisir de concevoir une image en relief, c’est vouloir faire passer un message : permettre à un visiteur de comprendre le sens d’une œuvre dans le cadre d’une visite autrement qu’avec la vue. La première étape consiste à définir :

A partir de cette idée forte, l’image est retravaillée, épurée, pour permettre de faire ressortir ce message en priorité. Sans occulter l’intégrité de l’œuvre, cette interprétation permet une meilleure compréhension globale, car l’attention du visiteur est focalisée sur l’essentiel. Dans le cadre d’une visite guidée, l’accompagnateur aura alors à loisir de proposer d’autres sens de lecture ou une interprétation plus personnelle.

 

découpe laser impression relief gravure mécaniquegravure chimique

 

Le message que l'on souhaite communiquer doit être compréhensible par tous : il doit être simple voire unique. Ensuite, il est nécessaire d'identifier le public à qui on le destine : enfants, publics non-voyants, grand public, public lettré ou non... Le support sera conçu d'abord pour ce public, même si l'usage qui en sera fait sera certainement plus étendu. Il convient alors de respecter les règles d'écriture propres à chacun des publics :

 

A qui s'adresse une image tactile ?

L’image en relief est une aide à la compréhension pour les personnes déficientes visuelles qui utilisent la lecture tactile : on épure l’image afin que les formes puissent être perçues aux doigts. Cette interprétation de l’image permet de décrypter l’œuvre en mettant en avant « l’idée forte » et la rend ainsi également plus compréhensible pour les enfants et les personnes en situation de handicap cognitif. Il est important de garder à l’esprit que ces images sont utilisées par l’ensemble des publics et doivent respecter trois objectifs :

 

Représentations tactiles et publics déficients visuels

"Le dessin en relief s'avère très utile pour avoir accès à l'oeuvre d'art, car il apporte des informations nécessaires sur la structure des oeuvres d'art, peinture comprise. Mais il ne peut pas prétendre véhiculer les émotions artistiques transmises par l'oeuvre elle-même, il faut savoir clairement renoncer à cela. Cependant, la création artistique peut s'emparer du dessin en relief, utiliser différents matériaux et créer des objets originaux agréables à tous, ainsi par exemple dans l'édition de gravures ou de livres pour enfants. Dans ce contexte, les créateurs s'expriment et aménagent la technique de dessin en relief en toute liberté. Le public en général et le public des personnes déficientes visuel en particulier peuvent y être sensibles."
Extrait du "guide de l'acheteur public de produits graphiques en relief à l'usage des personnes déficientes visuelles".

Cela ne signifie pas qu'il faut renoncer à transposer une oeuvre d'art en image tactile ! Cependant il faut être vigilant au fait que l'on ne transmet pas l'intégralité de l'oeuvre, mais qu'une interprétation est nécessaire afin de faire ressortir un message défini : la composition, une technique, le sujet ...

Pour cela, il peut être intéressant de fonctionner avec un principe de comparaison, qui permet de mieux expliquer les caractéristiques de l'oeuvre : comparer 2 traités (pointillisme versus dessins au trait), comparer 2 visages (Picasso versus Monet).

Il est difficile de faire passer plusieurs messages sur une seule représentation tactile. L'interprétation d'une oeuvre peut être réalisée sous forme de plusieurs tableaux tactiles, chacun représentant une thématique ou un détail de l'oeuvre, pour ensuite retrouver l'ensemble sur un dernier tableau de synthèse.

 

A quoi ressemble un document en relief ?

Le choix de la technique

Il existe principalement trois typologies d’images en relief :

Le choix du procédé technique doit être fait à partir de l’image interprétée : en fonction de « l’idée forte » (le modelé d’un visage, un schéma technique, le traité picturale d’une œuvre, …), on optera pour un procédé plutôt « 2 dimensions » (trait / trame / point) ou plutôt « bas relief » (modelé).

La technique utilisée dépend ensuite du budget, de l’utilisation, de la durée de vie du support et du nombre d’exemplaires à réaliser (exposition temporaire, supports permanents, livres tactiles, documents pédagogiques pour un usage en groupes …).

 

Les images tactiles en "2 dimensions"

Les images « 2 dimensions » permettent de déposer un relief sur une surface imprimée, ce qui laisse une grande liberté au graphisme et à la qualité visuelle de l’image. (polymérisation, gravographie, marquage laser, thermogonflage, colles ou encres gonflantes)

Image originale :
image originale

Image retravaillée :
image retravaillée version relief

 

Les images tactiles en "bas relief"

Les images « bas relief » offrent un modelé qui permet une richesse et une finesse de détails tactiles importantes. (gravure par fraisage, gaufrage, thermoformage)

image originale :
image originale

image interprétée :
image retravaillée

image gravée modelée :
version relief

 

Le choix du matériaux

Le choix du matériau répond à deux questions :

On choisit des matériaux plastiques ou métalliques pour des utilisations pérennes (expositions permanentes, supports en extérieur / contraintes atmosphériques, usage intense, …). Ces matériaux sont plus robustes dans le temps et aux intempéries et supportent mieux un usage intensif. Cependant, ils sont coûteux, et ne permettent pas toujours la mise en couleur.

Pour des supports dont l’utilisation est moins intense et/ou disposés en intérieur, on peut travailler sur du papier, de la mousse, … Les contraintes techniques étant moindre, l’aspect visuel recherché et le budget sont les principaux critères de choix pour ces supports.

 

L'usage des documents en relief

Le contexte dans lequel l'outil sera utilisé a une grand incidence sur le choix du procédé et du matériau : utilisation par une personne seule ? en groupe ? avec un guide ?

A chaque situation, correspond une technique adaptée, que l'on choisira en fonction de :

Polymorphe Design vous aide à concevoir le document initiale et vous accompagne dans sa réalisation en s'adressant à des spécialistes pour chacune des techniques.

 

Combien coûte un document tactile ?

 

Un document en relief peut être édité à moindre coût : sa conception est confiée à un spécialiste afin de respecter les règles d'écriture et de dessins tactiles, mais son édition peut être réalisée par vous même(thermogonflage). Le document final se présente alors sous la forme d'une feuille imprimée en relief. Votre investissement est relativement léger (acquisition d'un four).

Un document en relief peut également être beaucoup plus complexe et nécessiter l'intervention d'un professionnel :

Quelque soit le document, il est nécessaire de se poser la question "pour qui le fait-on ?" afin d'utiliser les codes de construction d'image appropriés au public visé.

 

Consultez nos fiches techniques *

Retour en haut de page

Les autres focus sur l'accessibilité

Conception de documents en relief, avatars signants, signalétique adaptée... découvrez des focus sur la création de parcours adaptés

Retrouvez l'ensemble des Focus de l'accessibilité des outils de médiation culturelle.